Santé et Bien-être

Outre son goût délicieux, il y a de nombreuses raisons de boire So Good. Les boissons de soya sont les substituts au lait les plus complets, et ce, pour toute la famille.

So Good vs le lait

Les boissons de soya contiennent la même quantité de calcium, de vitamines A et D que le lait et fournissent 11 autres vitamines et minéraux essentiels. Elles sont plus faibles en calories, en gras saturés et ne contiennent pas de cholestérol.

Elles sont également sans lactose, donc plus facile à digérer pour les gens intolérants aux produits laitiers.

Les boissons de soya sont les seules recommandées comme substituts adéquats au lait, alors assurez-vous de faire le bon choix pour vous et votre famille lorsque vient le temps de prendre des décisions nutritionnelles.En effet, le Guide alimentaire canadien recommande les boissons de soya enrichies, comme So Good, en tant que substitut nutritif au lait pour les adultes et les enfants.

So Good vs le lait

Information nutritionnelle par portion de 250ml (1 tasse)
So Good Originale So Good SSA 2 % lait Lait écrémé
Calories 110 60 130 90
Lipides 4 g 1.5 g 5 g 0 g
saturés 0.6 g 0.3 g 2 g 0 g
polyinsaturés 1.2 g 0.9 g 0.9 g 0 g
monoinsaturés 2.2 g 0.4 g 0.1 g 0 g
Cholestérol 0 mg 0 mg 20 mg 5 mg
Protéines 7 g 7 g 9 g 9 g
Glucides 12 g 6 g 12 g 13 g
Sucres 8 g 1 g 12 g 13 g
Sodium 100 mg 140 mg 120 mg 110 mg
Vitamine D 45 % 45 % 50 % 50 %
Vitamine B12 50 % 50 % 70 % 70 %
Vitamine A 10 % 10 % 15 % 15 %
Calcium 30 % 30 % 30 % 30 %
Vitamine E 0 % 0 % 0 % 0 %
agnésium 10 % 10 % 10 % 10 %
Potassium 380 mg 380 mg 360 mg 360 mg
Zinc 10 % 10 % 15% 10 %
Lactose No No Yes Yes
Gluten No No No No

Vie active

De petites décisions au quotidien peuvent grandement aider à garder votre famille en santé, et So Good est là pour ça. Nos produits fournissent du calcium pour des os plus forts et de bons gras pour vous donner plus d’énergie, que vous soyez jeunes ou adultes.

So Good est le choix parfait pour les familles. Les enfants actifs, en pleine croissance, ont besoin d’une bonne nutrition pour leur donner un corps robuste et sain. So Good fournit 14 vitamines et minéraux essentiels et est une source de protéines complète qui favorise leur croissance. De délicieuses boissons que les enfants adorent et avec lesquelles les parents se sentent bien.

 

 

Des protéines de soya complètes et sans OGM

Le soya est riche en nutriments et en protéines végétales qui contiennent les neufs acides aminés essentiels que notre corps ne peut produire.

Ces acides sont les composantes des protéines. Vous ne pouvez métaboliser les protéines sans la présence de ces acides. Voilà pourquoi les boissons de soya, comme So Good, sont une source efficace de protéines qui aide à la croissance.
Le soya est une protéine de soya complète et constitue un excellent choix pour ceux qui choisissent de ne pas consommer de produits laitiers.

So Good est fière d’utiliser exclusivement du soya SANS OGM cultivé en Amérique du Nord. Un système étendu de surveillance de la préservation de l’identité a été mis en place pour contrôler chaque étape du processus de fabrication. De la sélection des graines, à la plantation, en passant par la récolte, le transport et la transformation, aucune fève de soya génétiquement modifiée n’entre dans la chaîne d’approvisionnement.

.

La santé du cœur

Un verre de 250 ml de So Good fournit à lui seul 25 % de la quantité quotidienne de protéines de soya aidant à abaisser le cholestérol.

Ce qui veut dire que quatre portions de protéines de soya, comme de boisson So Good, peuvent aider à réduire votre cholestérol et le risque de développer une maladie cardiaque. Puisque So Good ne contient pas de cholestérol et est faible en gras saturés, nos boissons vous aident à atteindre un sain équilibre. Comme elles sont une excellente source de protéines, elles constituent un substitut parfait au lait.

  • Les aliments qui ont une forte teneur en potassium et une faible teneur en sodium peuvent réduire le risque de haute pression sanguine, un facteur de risque pour les AVC et les maladies cardiaques.
  • Une quantité adéquate de calcium et de vitamine D, lorsque combinée à une activité physique régulière, aide à rendre les os plus forts et peut aider à réduire les risques de maladies cardiaques.
  • Réduire au minimum l’absorption de gras saturés et trans peut également aider à réduire le risque de maladie cardiaque.

 

Source : 1 Allégation santé au sujet des protéines de soya et de la diminution du cholestérol, Santé Canada, mars 2015

 

Les mythes du soya démystifés

Ce n’est pas un mythe, le soya est un super aliment, riche en protéines, en nutriments, en vitamines, en minéraux, en fibres et en gras oméga-3.

Ce n’est pas un mythe, le soya est un super aliment, riche en protéines, en nutriments, en vitamines, en minéraux, en fibres et en gras oméga-3. Mais avec la profusion d’informations qui nous arrive tous les jours, il n’est pas toujours facile de savoir ce qui est vrai.

Alors, jetez un coup d’œil à la recherche ci-dessous pour être un peu plus éclairés.

Mythe :

Le soya et les isoflavones de soya peuvent augmenter le risque de cancer du sein.

Réalité :

Les études de l’American Institute for Cancer Research démontrent que la consommation de soya n’a aucun effet, voire un léger effet défensif, sur le risque de cancer du sein(1). De plus, selon l’American Cancer Society, les patients atteints du cancer du sein peuvent consommer, en toute sécurité, jusqu’à trois portions quotidiennes de soya naturel (1 portion = 1 tasse de boisson de soya). Toutefois, les isoflavones de soya offertes en forme concentrée, comme les suppléments, ne sont pas recommandées.

Mythe :

Les isoflavones de soya créent des effets similaires aux œstrogènes chez les hommes.

Réalité :

Malheureusement, les médias n’ont diffusé récemment qu’une seule recherche où un homme a consommé une quantité excessive de soya et qui a eu des effets non désirés. Toutefois, des études plus récentes démontrent que la consommation de produits de soya n’affecte pas la testostérone ou le niveau d’œstrogène en circulation, et qu’elle n’influence pas la fertilité masculine ou le nombre de spermatozoïdes(2).

Mythe :

La consommation du soya peut causer le goitre et l’hypothyroïdie.

Réalité :

Les études démontrent que les gens ayant des niveaux normaux d’iode ne verront aucun effet sur le fonctionnement de leur thyroïde s’ils consomment du soya(3).Toutefois, les individus qui ont des problèmes de thyroïde et qui augmentent ou diminuent leur consommation de soya devront consulter leur médecin pour peut-être revoir leur traitement(4)(5).

Mythe :

Les préparations pour nourrissons à base de soya peuvent créer un développement anormal chez l’enfant.

Réalité :

Dans les années 1960, avant que les préparations de soya soient enrichies avec de l’iode, il y a eu quelques cas de carence en iode chez les nourrissons. Toutefois, depuis que l’enrichissement des préparations est devenu pratique courante, aucun problème n’est survenu et les experts s’entendent pour dire qu’il n’y a pas de souci à se faire(6). Les recherches démontrent également que les enfants nourris avec la préparation de soya n’ont présenté aucune anormalité liée aux hormones et n’ont eu aucun effet sur leur système reproductif(7).

Mythe :

Toutes les fèves de soya sont modifiées génétiquement (OGM).

Réalité :

Bien qu’approximativement 80 % de la culture mondiale des fèves de soya soit génétiquement modifiée, la majorité est utilisée dans l’alimentation des animaux d’élevage et dans la fabrication de l’huile de soya. Une grande variété d’aliments de soya sans OGM est offerte dans votre supermarché comme le lait de soya, le tofu, le tempeh et les fèves d’edamame. Les fèves de soya utilisées dans les produits So Good sont toujours sans OGM. Grâce au système de préservation de l’identité, nous sommes assurés qu’aucune fève génétiquement modifiée n’entre dans le processus, et ce, à aucun moment.

Références (en anglais seulement) :
  1. AIRC Foods that fight Cancer, Soy, http://www.airc.org/Foods-that-that-fight-cancer/soy.html
  2. Hamilton-Reeves JM, et al. Clinical studies show no effects of soy protein or isoflavones on reproductive hormones in men: results of a meta-analysis.  Fertility and Sterility, 2009;94(3):997-1007
  3. Balk E, Chung M, Chew P, Ip S, Raman G, Kupelnick B, et al. Effects of soy on health outcomes. Evid Rep Technol Assess. 2005 Aug [cited 2013 Sep 12] ;(126):1-8.
  4. Dillingham BL, McVeigh BL, Lampe JW, Duncan AM. Soy protein isolates of varied isoflavone content do not influence serum thyroid hormones in healthy young men. Thyroid. 2007 [cited 2013 Sep 12];17:131-7.
  5. Messina M, Redmond G. Effects of soy protein and soybean isoflavones on thyroid patients: a review of the relevant literature.  Thyroid. 2006;16:249-258
  6. (6) National Toxicology Program (NTP) Center for Evaluation of Risks to Human Reproduction (CERHR). Final Center for Evaluation of Risks to Human Reproduction Expert Panel report on soy infant formula..National Institute of Environmental Health Sciences, National Institute of Health. 2010
  7. Andres A, Moore MB et al. Compared with feeding infants breast milk or cow-milk formula, soy formula feeding does not affect subsequent reproductive organ size at 5 years of age. J Nutr. 2015 May;145(5):871-5